Toronto, nous avions imaginé arpenter tes rues sous un soleil éblouissant. Vêtus malgré tout d’un chaud manteau parce qu’on était mi-novembre et qu’au Canada, on ne rigole pas avec le froid. Nous avions prévu de prendre un ferry, d’aller découvrir tes tours immenses depuis la rive d’en face, depuis les Îles et d’y rester le temps de faire quelques jolies photographies et de boire un chocolat bien chaud, assis sur un banc. Nous avions programmé de les emmener en haut de la Tour CN leur donner une bonne dose de frisson et de vertige. S’en suivrait une soirée à déambuler dans les différents quartiers, finir par s’arrêter dans un restaurant de sushis à ChinaTown et commander à emporter avant d’aller se coucher pour reprendre la voiture en pleine forme le lendemain matin. La pluie et le brouillard aura eu raison de nos plans.

dsc_0622

dsc_0628

Toronto fût ainsi la première étape de ce voyage surprise de deux jours. Situé à plus de 500km de Montréal, il nous aura fallu près de 6h de trajet pour voir le ciel déjà bien couvert se noircir et les premières gouttes de pluie venir s’écraser sur le parebrise quelques minutes avant notre arrivée. Regards de désespoir échangés discrètement avec Arnaud, on prend quelques minutes après avoir parqué la voiture pour tenter d’établir les esquisses d’un nouveau programme, de trouver une idée brillante pour passer une partie de la journée à l’abri espérant malgré tout que la pluie cesse de s’abattre sur la ville. Cachée sous un épais brouillard, on a du mal à apercevoir la Tour CN, on se contente seulement de plisser les yeux pour essayer de distinguer sa forme caractéristique, devenue le symbole de Toronto.

Après un arrêt prolongé au Starbucks pour se réchauffer d’un bon chocolat chaud, on finira par arrêter de se plaindre pour se rendre compte que ce temps maussade – qui ne nous quittera pas de la journée – offre une ambiance particulière à la ville. Ce temps brumeux, les lumières scintillantes des voitures et des feux de circulation, ces parapluies pressés courant sur les passages piétons et les restes de quelques feuilles automnales aux couleurs flamboyantes dans les parcs de la ville, je déclenche à de nombreuses reprises cachant mon reflex de l’humidité dans mon manteau entre deux photographies.

dsc_0632

dsc_0634

dsc_0639

Mes chaussures sont littéralement trempées, mes pieds noyés et gelés, tant par la pluie qu’à cause des nombreuses flaques d’eau jonchant tous les trottoirs de la ville. La petite halte au Toronto Eaton Center sera l’occasion de se sécher et de se réchauffer. On s’arrêtera dans plusieurs boutiques, on laissera filer les parents et prendre un peu d’avance sur nous pour se mettre d’accord et organiser la journée du lendemain, on s’émerveillera bêtement devant les ascenseurs de verre profitant d’être à l’abri pour découvrir et s’amuser avec l’option Slow Motion de l’Iphone.

dsc_0645

dsc_0677

Quand on sortira enfin du Toronto Eaton Center, la nuit sera tombée sur la ville. L’occasion de découvrir avec émerveillement les grands panneaux publicitaires des quartiers animés, dans un style New Yorkais et toujours sous une pluie battante. Les décorations de Noël commencent à peine à être installées, des enceintes géantes devant le magasin Adidas diffusent une musique hip hop entraînante et un garçon a visiblement été employé à distribuer des échantillons gratuits dont personne ne veut.

dsc_0680

dsc_0681

dsc_0682

On lève la tête, malgré les gouttes d’eau qui ne s’arrêtent plus de tomber, pour admirer les gratte-ciels plongés dans un sombre  et épais brouillard. Toronto, je ne voulais pas quitter le Canada sans voir te voir, toi, la ville typique Nord-Américaine qui ferait de l’ombre à certaines métropoles Etasunienne. & Je suis là, en ton sein, accompagnée des personnes qui comptent le plus pour moi, malgré le mauvais temps. Je finis par ne plus regarder où je pose les pieds, puisque déjà bien trempés, je tente d’emmagasiner un maximum de souvenirs de ce moment unique, partagé avec mes parents et mon frère.

dsc_0708

dsc_0721

dsc_0722

dsc_0727

Nos pas nous conduiront finalement jusqu’à l’Ontario Legislative Building puis nous descendrons une des rues colorées et vivantes de ChinaTown. Cette journée au cœur de Toronto prendra fin chez Cibo Wine, un restaurant italien un peu classe, à déguster risotto, pizzas, pâtes et tiramisu, à boire du vin au sec en évoquant la journée, à laisser le serveur nous dessiner la traduction de « shrimp » sur un morceau de papier. Nous rentrerons ensuite dans notre appartement Airbnb réservé quelques jours auparavant, situé dans les étages d’un hôtel chic du downtown. Une nuit à se reposer en famille avant d’entamer la suite du voyage le lendemain matin, direction Niagara Falls.

dsc_0734