De retour en France après 4 mois à Montréal et un peu partout au Canada. Drôle de sensation que de laisser une partie de soi de l’autre côté de l’Atlantique ; les souvenirs, les voyages, les rencontres, les amis, les deux grands frères…

Of all the books, in all the world, the best stories are found between the pages of a passport.

Il y aura eu ces queues de castor dévorées à Ottawa sous un soleil de fin d’été juste après avoir visité le Parlement, il y aura eu ces baleines imposantes prenant leur respiration à quelques mètres de nous avant de replonger dans le fond des océans près de Tadoussac, le fracas causé par les milliers de mètres cube d’eau qui s’écrasent juste à côté de la fantaisiste ville de Niagara, & l’exploration de Toronto sous la pluie et le brouillard opaque, en famille. Il y aura eu Québec pour déguster la première poutine, apprendre à tutoyer les serveurs et donner mon premier tips. Il y aura eu ces nombreuses randonnées à pied, en kayak, en paddle ou en canoë dans les Parcs Nationaux du Mont Tremblant, du Mont Orford, de la Gatineau et d’Oka, à contempler les couleurs flamboyantes de l’automne.

11

22

29

Il y aura évidemment eu Montréal ; à gravir le Mont Royal aux premières heures du matin pour y voir le soleil se lever sur la ville, à se perdre de longues minutes dans les couloirs interminables de l’ETS. Il y aura eu ces smoothies délicieux du marché Jean Talon, les beignes, timbits & autres friandises sucrées du Tim Hortons, ces footings matinaux au Parc La Fontaine pour éliminer la poutine de la veille dégustée à la Banquise, ces réunions dominicales entre amis autour de la tradition du brunch à la colocation juste après être allé transpirer au gym. Il y aura eu les mille et une couleurs du Jardin Japonais, un match de NBA au Centre Bell & cette soirée à contempler les lumières de la ville depuis le Vieux Port. & Toutes ces jolis autres moments entre amis.

Travel while you are young and able. Don’t worry about money, just make it work. Experience is far more valuable that money will ever be.

DSC_0054

39

37

41

Il y aura eu cette frayeur de voir l’hiver débarquer un peu trop vite avec ces quelques flocons tombés mi-octobre, pour finalement repartir sans avoir eu l’occasion de vivre une belle tempête de neige. Il faudra revenir pour vivre la rudesse de l’hiver montréalais.

Passée la tristesse de devoir faire ses aurevoirs, tant à la ville qu’aux merveilleuses personnes rencontrées pendant ce semestre à l’étranger, on retrouve le plaisir de n’avoir que quelques mètres à faire pour aller observer un incroyable coucher de soleil sur l’Océan Atlantique, on retrouve la famille & les proches autour des interminables repas des fêtes en Vendée. & On prépare doucement le retour à Toulouse, & les prochains voyages, prévus pour 2016. Une page se tourne, un chapitre se termine. Reste à écrire les centaines et centaines autres pages de la suite du livre.

Every ending is just a new beginning.

16

12