Une vague de froid balaie la France ces derniers jours, et n’épargne certainement pas le Sud. Hier matin, surprise au réveil, les premiers flocons de l’année étaient tombés pendant la nuit et une fine épaisseur de neige recouvrait l’intégralité du campus, y compris le Mirage. Il n’en fallait pas plus pour me donner envie de partager avec vous deux parenthèses de montagne douces et rafraîchissantes. Et si la magie n’a duré que quelques heures à Toulouse, le temps pour que la couche de neige disparaisse, dans les Pyrénées, l’hiver est bel et bien installé.

Il y a deux semaines, je suis partie avec Marine et Simon, rejoindre les copains Anne-Lise et Adrien à Aulus-les-Bains. Adrien avait récupéré les clefs du chalet de son oncle pour qu’on fête notre anniversaire commun avec Marine. L’occasion rêvée de couper un peu, le temps d’un week-end, même si les projets et les cours ne sont jamais très loin. Passé la galère de devoir rallier le village par la mauvaise route, de nuit et sous la neige – tels des inconscients, je vous l’accorde – nous nous sommes enfin tous retrouvés près de la cheminée, à savourer des plats montagnards préparés avec amour et à jouer à des jeux de société.

Si les copains sont partis dévaler les pistes de ski le samedi pendant que je suis restée au chaud à travailler, le dimanche nous avons profité d’une grande éclaircie pour partir nous aventurer tous ensemble sur les petits sentiers enneigés, s’arrêtant tous les 100 mètres pour prendre des photos, grimper aux arbres et jouer avec la neige. Le retour à la vraie vie le lundi n’en fût que plus difficile.

L’année dernière déjà, courant mai, nous avions joué les grands enfants avec Anne-Lise et Adrien, au Cirque d’Embans. De cette journée de randonnée jusqu’à l’Etang Bleu, niché au pied du pics des 3 seigneurs, j’en avais d’ailleurs fait une vidéo, pour nous souvenir de ce chouette moment à marcher, rire, se prendre pour des explorateurs, photographier et à enjamber les cascades. Des images que j’avais envie de partager avec vous avec un peu de retard, les températures négatives et la météo s’y prêtant.

DSC_0540

DSC_0520

DSC_0561

DSC_0506

DSC_0553

Je me souviens d’ailleurs que nous nous étions fait surprendre par la présence de neige assez tôt sur le parcours malgré la saison, nous obligeant à prendre des risques (encore une fois!), sur les faces escarpées de la montagne. Loin d’être équipés, nous avions joué les aventuriers, à la limite de l’alpinisme, avant de déjeuner face à l’Etang encore glacé et de glisser sur nos imperméables à la descente. Joli contraste d’ailleurs, entre les premières fleurs naissantes dans la prairie et la neige qui recouvrait les sommets.

DSC_0555

DSC_0560

DSC_0571

DSC_0538

DSC_0496

DSC_0523

DSC_0554

Vivre en ville me fait parfois oublier la proximité des Pyrénées et de la chance que c’est que d’avoir cette parenthèse de nature à portée de main. Pourtant, c’est chaque fois la même sentiment qui m’envahit après une ou deux journées à la montagne : celui d’avoir rechargé les batteries !