Pluie et températures en chute ; ce qui devait s’apparenter à un week-end bien déprimant la semaine dernière a très rapidement pris la tournure inverse. J’avais cette impression agréable d’être à l’approche de Noël ; le fait de pouvoir enfiler un pull bien chaud et boire une tisane, regarder les gouttes d’eau couler le long de la fenêtre du salon, lire un bon livre emmitouflée sous la couette en plein après-midi, après les températures caniculaires des dernières semaines. J’étais heureuse de me poser à l’appartement comme une vraie Montréalaise, de savourer mes deux jours à ne rien faire ou presque, de m’inscrire et découvrir le centre sportif assez impressionnant de l’école et d’aller y faire ma séance de sport quotidienne, à défaut de pouvoir courir en plein air. Simplement prendre le temps d’exister et de vivre.

DSC_0451

Et Noël justement, c’est ce à quoi j’ai pensé lorsque j’ai fait un tour au Jardin Botanique pour admirer les Lanternes des Jardins Japonais & Chinois lundi soir. Les températures étaient de nouveau en hausse et le ciel dégagé ; c’était la soirée parfaite pour aller visiter ce petit endroit magique. En arpentant les différents chemins, j’ai repensé aux balades nocturnes vendéennes en famille, juste après le lourd repas du 25 décembre ; ces balades où nous partons contempler les décorations chaque année, avant de nous engouffrer dans l’Eglise de Luçon pour y admirer la crèche et déposer une bougie, en priant bien fort pour que l’année à venir nous apporte de belles surprises.

DSC_0454

Avant de découvrir ces lanternes et autres sculptures lumineuses, j’ai aussi fait un tour au Musée Botanique. De mémoire, c’était la première fois que je visitais un musée de nuit, puisque nous sommes arrivés sur les coups de 19h00 et que le soleil était déjà bien bas sur l’horizon. Il y a une atmosphère particulière qui y régnait, comme si le musée n’appartenait qu’à nous, loin des tumultes et bousculades que j’ai connus au Biodôme. Je n’ai pas de grandes connaissances sur les plantes, mais nous avons simplement déambulé dans les allées, nous arrêtant de ci de là pour lire les explications sur les panneaux, nous raconter nos vies et anecdotes en tout genre.

DSC_0455

DSC_0456

Une parenthèse douce et méritée ; reflet de l’équilibre que je cherche à trouver depuis que je vis à Montréal, et qui me sied pour l’instant parfaitement. Préparer mon avenir professionnel en m’impliquant comme jamais dans les cours et les projets, & le moment venu ; m’accorder ces petits instants hors du temps, ces petites pauses qui me permettent de m’imprégner chaque jour un peu plus de ma nouvelle vie québécoise, et de l’aimer, oh oui de l’aimer fort cette nouvelle vie.