Le grand départ est annoncé pour dimanche matin. Les valises pour l’Italie ne sont pas encore prêtes, elles le seront à la dernière minute comme pour chacun de mes déménagements à l’étranger ces 3 dernières années, faute de temps. Et c’est bien le problème dans le fait d’enchaîner les projets et les deadlines : il ne reste à la fin que peu de moments pour souffler.

Avant d’entamer la dernière ligne droite, celle de la rédaction des rapports et de la préparation des présentations pour terminer le Mastère comme il se doit, le besoin de m’éloigner de Toulouse et de déconnecter complètement le temps d’un week-end s’est fait fortement ressentir. Pour la première fois depuis septembre, une seule règle: pas question d’ouvrir un ordinateur pour travailler, et ce, trois jours durant.

Le temps de négocier les clefs de la maison de vacances de La Tranche-sur-Mer, et j’étais déjà sur les routes de Vendée, prête à profiter de quelques instants de liberté improvisés.

Retour donc en photos dans cet article sur un dimanche ensoleillé à l’Île de Ré (La Flotte, Abbaye des Châteliers, Saint-Martin-de-Ré, Phares des Baleines) il y a une petite dizaine de jours, pendant qu’il neigeait et pleuvait sur tout le reste de la France, suivi d’un coucher de soleil à La Rochelle, ville pour laquelle le coup de cœur s’est fait ressentir presque instantanément.

Alors merci encore une fois papa & maman d’avoir permis ce grand bol d’air frais, arrivé à point nommé.

Si tout se passe bien, la prochaine postcard sera en provenance de Turin. On se dit à bientôt pour de nouvelles aventures sur le blog ? En attendant, prenez bien soin de vous.